Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

La nuit des baleines, une aquarelle grand format

J'aime peindre de grands formats mais aussi de tout petits. L'un laisse plus d'espace pour s'exprimer tandis que l'autre oblige à plus de concision. Il me restait deux grands formats de papier, et je me suis décidée à les utiliser.

La division de la feuille faite, ne reste plus qu'à dessiner. J'aime beaucoup la mer, l'océan, les baleines et leurs mouvements gracieux. Ni une, ni deux, le crayon en main, je me mets à imaginer un ballet marin placé sous un ciel étoilé. Une fois le crayonné accompli, vient le moment de la couleur : du bleu, du mauve pour les dominantes, du jaune et du vert par touche. Du sel de table pour obtenir des effets de matière dans le ciel et au bout de quelques heures, l'image se termine.

Les grands formats sont un bon moyen de travailler avec lenteur, de s'évader en observant le pinceau glisser sur le papier et de suspendre ainsi le temps. 



Derniers articles

Flop et top des lectures 2018

Peau neuve