Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Le minimalisme appliqué aux passions

Je ne crois pas en avoir déjà parlé ici mais j'essaie d'être plus minimaliste au quotidien. J'emploie le terme minimalisme dans cet article, par commodité : je ne me considère pas comme minimaliste, je crois seulement qu'effectivement l'on possède souvent plus que nos besoins (et parfois envies) réels mais qu'aucun des deux extrêmes (garder trop ou ne rien garder) n'est bon. 
Je pense que cette simplification du quotidien s'est amorcée dans mon cas il y a six ans lors de mon passage au naturel pour les soins capillaires et produits d'hygiène. Dans ma salle de bain, tout n'est pas venu en un jour car je trouve idiot de jeter des produits que l'on a acheté du jour au lendemain : ils ont été produits, on les a acheté autant les finir et remplacer progressivement les choses lorsqu'on s'inscrit dans une démarche de passage à des produits plus naturels, bruts et sains (bien sûr, les produits neufs peuvent être donnés ou offerts à des asso…

Derniers articles

Un lieu, un monotype : Hrad Houska

Cha[t]voris du printemps

TAG : ABC musique - une playlist

La partition de Flintham, une bande dessinée au graphisme sensible

Les chemins nous inventent de Philippe Delerm : un livre à picorer

Challenge littéraire : lire 7 livres en 7 jours

La relieuse du Gué de Anne D. Mehdevi : une pépite de brume et douceur

Cha[t]voris de l'hiver : bain d'huile capillaire, karité, the Hobbit et autres choses

Le filet, aquarelle

Poste restante à Locmaria de Lorraine Fouchet ou l'art de se projeter...